13 mars 2012

L'Hôpital des Douze-Vingts

  Tout le monde connaît l'hôpital des Douze-Vingts. Dans les Lanternes Sales, ce bâtiment insalubre tient lieu d'asile.
  Les lieux sont tenus par les hospitaliers, des chevaliers qui ont fait vœu de venir en aide aux démunis. Sous leur armure solide, ce sont de braves gars, qui font tout pour aider les autres. Ils luttent contre la prostitution enfantine, la prostitution forcée, la violence conjugale, la drogue et les spasmes. Ils essaient aussi de venir en aide aux enfants, aux vieillards et aux infirmes.
  Le bâtiment fait trois étages et compte douze dortoirs de vingt places, toujours pleins. Les gens préfèrent dormir à même le sol ou dans les couloirs, plutôt que retourner à la rue. Pour gagner encore un peu d'espace, les hospitaliers ne résident pas sur place, sauf le Grand Maître qui s'est emménagé une chambre et un bureau au fond d'un couloir.
  L'endroit tombe en ruines. Les hospitaliers n'ont pas les moyens de rénover le bâtiment. Ils sont une cinquantaine de bénévoles à vivre de la charité du Conseil Logique, des pontifes et des maisons marchandes.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire