23 janvier 2011

Arcanepunk

   Arcanepunk. Voilà un moment que je voyais le mot revenir pour désigner un monde imaginaire où la magie et la technologie ne font qu'un.
  Il n'y a pas que Terres Suspendues qui soit arcanepunk. Le genre est devenu très à la mode ces dernières années. C'est une deux grandes tendances de la fantasy avec le gritty, une fantasy complètement à l'opposé, qui se veut réaliste, sans elfes et sans magie.

  Définition.  Le mot arcanepunk désigne un monde imaginaire où la magie et la technologie ne font qu'un. Il peut aussi bien s'appliquer à un genre qu'à un design.
  La magie et la science sont suffisamment avancées pour que la plupart des gens y aient accès. Tout le monde n'est pas scientifique ou magicien, mais la plupart des gens savent utiliser un objet technologie ou un objet magique. Les connaissances scientifiques sont comparables à celles de la fin du 19e siècle ou plus avancées. Le genre est souvent rétro, que ce soit par des emprunts au médiéval-fantastique ou au steampunk.
  Le plus souvent, la magie et la science ont évolué en parallèle. Ils existent des objets technomagiques dont le fonctionnement repose à la fois sur la magie et sur la science. Le charbon, le pétrole et l'électricité sont souvent remplacés par des cristaux, du mana ou des symboles magiques, comme les glyphes ou les runes.
  La créature emblématique du genre est le golem de guerre (agl. wargolem) à mi-chemin entre le golem et le robot. Elle apparaît en 1998 dans la série Battle Chasers. Elle est renommée forgelier (agl. warforged) dans l'univers d'Eberron.
  On exclut de l'arcanepunk trois types d'univers :
  1. les univers où la magie et la science existent, mais l'une empêche de faire fonctionner l'autre et vice-versa, comme c'est le cas dans le jeu de rôle Torg ou le jeu vidéo Arcanum
  2. les univers où la science n'est pas suffisamment avancée, comme c'est le cas dans le médiéval-fantastique ou dans les contes traditionnels
  3. les univers où la magie existe, mais où elle reste inconnue des hommes, comme c'est le cas dans la série littéraire Harry Potter ou dans la série télévisée Buffy contre les vampires

  Étymologie.  Le mot arcanepunk, ou arcane punk, est un mot anglais qui apparaît sur le net autour de 2007. Il dérive de cyberpunk puis de steampunk.
  Le préfixe arcane dérive d'arcane magic (2000) qui désigne la magie autre que celle des dieux dans le jeu de rôle Dungeons & Dragons. En français, l'expression est d'abord traduite par "magie profane" (3e édition, 2001) puis par "magie arcanique" (4e édition, 2008).

  Romans.  Tous des magiciens (1966) est un roman policier arcanepunk. Cette uchronie met en scène deux personnages inspirés de Sherlock Holmes et de John Watson, le détective Lord Darcy et son fidèle magicien Sean O'Lochlainn. L'univers et les personnages seront repris dans plusieurs nouvelles et romans.
  La série des Annales du Disque-Monde (1983) propose un monde imaginaire d'inspiration médiéval-fantastique, mais qui introduit de plus en plus d'arcanepunk au fil des romans.
  La trilogie de L'Épée noire (1987) propose une uchronie qui s'appuie essentiellement sur l'existence de la magie. La science est rejetée et considérée comme néfaste, ce qui place cette trilogie à la limite du genre.
  Plasma (1995) et La Guerre du plasma (1997) propose une uchronie arcanepunk. La Terre est coupée du reste de l'univers par une barrière mystique, le Bouclier. Les habitants vivent dans des villes alimentés par une énergie magique, le plasma.
  La Trilogie de Bartiméus (2003) propose une uchronie qui s'appuie essentiellement sur l'existence de la magie.

  Jeux de rôle.  Warhammer (1983) préfigure l'arcanepunk en introduisant des armes à feu dans le médiéval-fantastique.
  Shadowrun (1989) est le premier jeu véritablement arcanepunk. Il se passe en 2060 dans une uchronie. La magie et la science ne coexistent que depuis très peu de temps. La magie n'est apparu qu'en 2011, mais elle a bouleversé notre monde. De nouvelles races surnaturelles sont apparues et avec eux des magiciens. Pourtant peu d'éléments permettent de lier la magie et la science. On a d'un côté des objets magiques et de l'autre des objets technologiques, mais peu d'objets technomagiques.
  Castle Falkenstein (1994) se passe en 1870 dans une uchronie. La magie a toujours existé. Elle est l'apanage des fées et des magiciens. Les premiers appareils technomagiques commencent à apparaître.
  Deadlands (1996) transpose l'arcanepunk à l'époque du Conquête de l'Ouest. Il se passe dans une uchronie. La roche fantôme, une sorte de charbon magique, permet de créer des appareils technomagiques.
  L'univers de campagne Eberron (2002), créé pour le jeu Dungeons & Dragons, est arcanepunk.
  L'univers de campagne Royaumes d'Acier (2004), créé pour le jeu Dungeons & Dragons, est arcanepunk.
  Terres Suspendues (2008) d'abord publié sous le nom Palimpseste (2005) est arcanepunk.

  Jeux vidéo.  World of Warcraft (2005) est le jeu vidéo qui a popularisé l'arcanepunk. Il reprend l'univers du jeu Warcraft (1994) en y introduisant de plus en plus d'arcanepunk.
  Fable 2 (2008) puis Fable 3 (2010) introduisent de l'arcanepunk dans l'univers de Fable.
  Torchlight (2009) propose lui aussi un univers arcanepunk.

  Bandes dessinées.  La série Battle Chasers (1998-2001) est la première bande dessinée arcanepunk. Elle propose un monde imaginaire.
  La série Arrowsmith (2003) se passe à l'époque de la Première Guerre Mondiale dans une uchronie. La magie semble avoir toujours existé et elle semble aussi avancée que la science au début du 20e siècle.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire