19 mars 2012

Les Crasses Pouilles

   Silencieux, noirs ou blêmes
   Et tous aussi affreux,
   Pouilleux ou lanterneux,
   C'est du pareil au même.
   Qu'ils se lancent des pouilles
   Ou pendent aux lanternes,
   Sur un manche de tresne
   Qu'on suspende leurs c…
     Chanson populaire.


  Les Crasses Pouilles s'étendent rive gauche. Elles sont en face des Lanternes Sales. Les deux quartiers n'ont rien à s'envier. Sur les deux rives, la population est aussi misérable. Il y pourtant toujours eux une rivalité entre les pouilleux et les lanterneux, une rivalité entretenue par les tigres et les allumés. On se bat des deux côtés de l'Eau, parfois pour un guignon de pain ou un bol de soupe.
  Les pouilleux ont la sale habitude de passer leur temps à s'insulter, parfois sans même penser à mal. On s'insulte pour dire bonjour ou pour prendre des nouvelles, on s'insulte en famille et entre amis. Cela ne choque plus personne, sauf les étrangers.
  Le quartier est à la fois tenu par les tigres et les allumés. Les Dents de Sabre tiennent La Comparution des Ombres, une très ancienne imagerie autrefois tenue par les Mandarins. Quant aux allumés, ils se divisent en plusieurs bandes rivales, principalement les Feux Follets, les Incendiaires et les Glaces Noires.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire