30 novembre 2017

S'amuser ?

FIJ, Cannes, 2015.

  Quand on parle de jeu, c'est souvent la première idée qui nous vient, on est là pour s'amuser, pas pour se prendre la tête. L'idée que s'amuser, c'est pas se prendre la tête, est assez paradoxale, parce que chacun fixe ses propres limites. On l'a vu en parlant de la pyramide de l'engagement.
  Perso, j'ai toujours eu du mal avec l'expression se prendre la tête. Je sais jamais si ça veut dire "faire un truc chiant" ou "réfléchir de trop". Il y a l'idée qu'on est envahi de trucs chiants, comme le travail, qu'on nous pousse à réfléchir sans arrêt et qu'il faudrait décompresser de temps en temps. Perso, j'ai du mal avec cette idée. Peut-être parce que j'aime réfléchir, parce que mon boulot n'est pas chiant, parce qu'il ne mobilise qu'une toute petite partie de mes facultés intellectuelles. Du coup, je fais partie de ces gens qui adorent se prendre la tête, et prendre la tête aux autres, mais seulement sur les trucs que j'aime.

21 novembre 2017

La pyramide de l'engagement

Distraction
Amusement
Complicité
Investissement
Culture

  Ça veut dire quoi s'amuser en jeu ? J'ai commencé un article sur le sujet, je l'ai presque fini, et puis j'ai écouté une intervention de Jérôme Larré. Au bout de 12 minutes, je tombe sur une pépite, un truc que je connaissais pas. Merci Jérôme.
  Après une recherche approfondie sur le net, je tombe sur la pyramide de l'engagement dans un article de Tadhg Kelly. Cool, je me dis. Voyons ce qu'il y a d'intéressant là-dedans. Tadhg Kelly parle des jeux en ligne, mais son propos peut s'appliquer à tous les jeux, et en particulier au jeu de rôle.
  L'idée est qu'on peut évaluer le degré d'engagement d'un joueur autrement que par des chiffres, qui signifient pas grand-chose.
  Il distingue 5 degrés d'engagement.

  La distraction.  C'est quand tu joues à un jeu parce que tu te fais chier. Le genre de jeu que tu peux arrêter ou reprendre quand tu veux. Un jeu avec une faible durée de vie, et pas spécialement de créativité.

  L'amusement.  C'est ce jeu avec un petit plus qui te donne envie d'y rejouer. C'est pas un jeu intéressant, mais qui pourrait tourner mieux avec un meilleur gameplay.

  La complicité.  C'est un jeu qui te plaît, parce qu'il a touché un point sensible en toi.

  L'investissement.  C'est le jeu qui te donne envie de te donner à fond pour lui, de devenir le meilleur.

  La culture.  C'est le jeu que tu vas pas lâcher, qui va devenir un sujet de conversation, une obsession et qui change littéralement ta vie.

  Ton intérêt pour un jeu peut monter ou descendre dans la pyramide, mais rarement de plus de 2 degrés.